COMMUNIQUE DE PRESSE N° 11/ACAJ/2014: «La mise sous scellé des locaux des médias Congo News et RDC News est illégale»

logo acaj

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 11/ACAJ/2014

«La mise sous scellé des locaux des médias Congo News et RDC News est illégale»

Kinshasa, le 17 septembre 2014 – L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) est profondément préoccupée par la mise sous scellé des locaux des journaux Congo News et RDC News par la police à Kinshasa.

Le 15 septembre 2014, les journalistes et employés des journaux précités ont été contraints d’arrêter leur travail et quitter leurs locaux sans rien prendre, par les agents de la police, avant qu’il ne soient scellés.

La police a prétendu avoir agi sur ordre écrit du Procureur Général de Kinshasa/Gombe. Mais, les journalistes trouvés sur les lieux ont déclaré à l’ACAJ n’avoir jamais reçu la notification dudit ordre. La police aurait perquisitionné, par après, tous les locaux et accédé illégalement aux documents confidentiels de Congo News et RDC News.

L’éditeur responsable de ces journaux, M. Mike MUKEBAY, est arrêté et détenu à la prison centrale de makala depuis le 21/08/2014 pour des articles jugés diffamatoires. Il n’a jamais été confronté à son plaignant en dépit de l’insistance de ses conseils, et le juge lui a refusé la liberté provisoire à trois reprises.

L’arrestation de M. Mike MUKEBAY est intervenue au lendemain de la décision du Ministre des medias, communication et porte parole du Gouvernement interdisant la parution de 61 journaux à Kinshasa.

ACAJ rappelle que la fermeture des locaux de Congo News et RDC News est illégale, car non ordonnée par un tribunal compétent à la suite d’une procédure contradictoire, et viole les articles 19 et 34, alinéa 4 de la Constitution de la RDC.

« Le Gouvernement doit faire cesser toutes formes d’attaque contre les médias indépendants et prendre des mesures pour protéger les journalistes ainsi que leur travail » a déclaré Me Georges KAPIAMBA, Président de l’ACAJ.

« La détention de M. Mike MUKEBAY est une atteinte flagrante à la liberté de presse, la liberté d’expression et la liberté d’opinion», a-t-il ajouté.

ACAJ condamne les tentatives répétées du Ministre des médias, communication et porte parole du Gouvernement à réduire les médias indépendants au silence.

Elle exige aussi l’accès libre et équitable de tous les acteurs politiques et de la société civile aux médias publics.

Pour tout contact :

Me Didier Kalemba, Chargé de protection

Téléphone : +243 81 23 78 874

Publicités